OUVERTE SUR LA MÉMOIRE - Spectacle artistique en hommage au Chili Démocratique

Le groupe latino-américain "Arte Yunta" a mis en scène le spectacle "Finestra sulla Memoria", un parcours à la fois historique et artistique qui évoque le Chili des années soixante et soixante-dix.
"Finestra sulla memoria" est réalisé et composé de diverses formes artistiques qui emploient chacune son propre langage pour faire revivre le climat social et culturel de la période historique qui conduit à l'élection de Salvador Allende. A l'intérieur d'un espace scénique au sein d'un décor constitué d'oeuvres picturales inspirées de l'art des "Murales" latino-américains, sont repris les mots et la musique de célèbres représentants de la tradition chilienne, tels Violeta Parra et Victor Jara, dans une alternance entre exécution de pièces musicales, lecture de textes poétiques significatifs de Pablo Neruda, moments de danse contemporaine et projections audiovisuelles.

"…Travailleurs de ma patrie, j'ai confiance dans le Chili et son destin. D'autres hommes surmontent ce moment gris et amer, dans lequel la trahison prétend s'imposer. Continuez à être certains que, plus tôt que plus tard, s'ouvriront les grandes voies par lesquelles passe l'homme libre, pour construire une société meilleure. Vive le Chili, vive le peuple, vive les travailleurs. Ce sont mes dernières paroles. Je suis certain que mon sacrifice ne sera pas inutile. Je suis certain qu'il sera au moins un exemple contre la félonie, contre la lâcheté, contre la trahison."

Avec ces mots, le Président légitime du Chili, Salvador Allende, élu démocratiquement trois ans auparavant, s'adresse par la radio à ses concitoyens pour la dernière fois, tandis que l'aviation militaire rebelle bombardait le Palais de la Moneda, et juste avant de tomber sous les feux conséquents au coup d'état dans une tentative en dernière extrémité pour défendre la légalité et les institutions démocratiques de son propre pays. C'était le 11 septembre 1973, quand le coup d'état militaire cassa la fragile démocratie constitutionnelle chilienne, mettant fin à un temps de 150 ans d'histoire républicaine. Le Chili assiste aujourd'hui à la farce d'une démocratie qui a été, et qui est incapable de restituer un sens éthique et civique à la société. Le pays a été poussé à l'amnésie, intéressé à oublier sa propre blessure.